Bonjour Marie-Claude (MC), comment vas-tu dans cette période de confinement ?

Pour ma part le deuxième confinement est différent du premier, car dans le BTP nous pouvons travailler, nous avons beaucoup de chance ce n’est pas le cas de tout le monde. En revanche les activités du week-end me manquent énormément, il faut dire que le basket tient une grande place dans ma vie et surtout les week-ends.

Tu as intégré le club en 2000 en tant que responsable d’équipe ? Peux-tu nous raconter les grandes lignes de ces années passées au club ?

Pierre-Thomas a commencé le basket en 1999 et l’année suivante les dirigeants m’ont sollicité pour être responsable des mini-poussins et je ne me suis jamais arrêtée. Puis Lysa a elle aussi été prise de passion pour le basket et j’ai donc jonglé avec les deux équipes. Ma grande satisfaction est quand les deux équipes ne jouent pas en même temps à l’extérieur et quand je peux enchaîner les deux matchs à domicile. Pendant ces 20 ans j’ai suivi au maximum mes deux basketteurs et je ne pourrai vous dire
le nombre de kms parcourus, surtout avec la N2. J’ai pu rencontrer et partager de très bons moments avec parents, joueurs et entraîneurs et dirigeants. Certains que je ne verrai sûrement plus mais avec qui je garde de très bons souvenirs et d’autres qui
sont toujours là et avec qui des liens se tissent encore tout comme avec les nouveaux arrivants. Certains déplacements sont à marquer dans les annales, un 27 octobre 15 cm de neige dans la côte de
Mayres où certains joueurs qui n’avaient jamais vue la neige poussaient les voitures. Deux bus qui tombent en panne le même jour et je ne vous parlerai pas des péages…Certains et certaines s’en chargeront… Je ne regretterai jamais ces moments passés avec tous ces jeunes, en revanche je pense que j’en ai perdu un peu l’ouïe. Je pense connaitre aussi par cœur le répertoire de Céline Dion…

Quelles sont tes missions en tant que secrétaire adjointe à Marie-Françoise ? Et en tant que responsable d’équipe ?

Mes missions auprès de Marie Françoise sont minimes par rapport au travail qu’elle fournit depuis des années. Je faisais le planning des entraînements au début de saison, mais depuis que Pierre-Thomas est président, il m’a déchargé de cette tâche qui est un véritable casse-tête. Avec Marie Françoise nous validons des e- licences. Planification de tous les matchs toutes les semaines avec l’affectation des coaches et arbitres et convocations via la presse.
Réunion le lundi pour faire le point du week-end passé et pour programmer le suivant.

Quelles sont les plus grandes difficultés que tu rencontres dans tes missions ?

Le plus gros souci est d’avoir nos coachs indisponibles pour leurs équipes respectives. Certaines années, les plannings nous sont favorables mais parfois quand un coach joue, il ne peut pas coacher son équipe qu’il entraîne. Donc il faut trouver des personnes capables et disponibles. Nos salariés enchaînent souvent plusieurs matchs dans le week-end, mais parfois ça coince, mais nous trouvons toujours une solution et j’en profite pour remercier toutes les personnes qui nous ont dépannées dans ces moments ou qui le feront par la suite. L’affectation des arbitres aussi est
compliquée parfois, mais notre école d’arbitrage nous permet de couvrir les rencontres jeunes et je remercie tous nos jeunes pour leur implication.

Où puises-tu ta motivation pour continuer à t’investir au sein du club ?

Tous ces bons moments que je passe avec mes enfants, l’équipe dirigeante, les joueurs, les parents et les entraîneurs sont une source de motivation et c’est très enrichissant.

Un mot sur le basket loisir, où tu es très souvent présente ?

Je ne pensais pas un jour faire du basket loisir, comme quoi tout arrive. Lysa qui a fédéré ce groupe de basket loisir m’a motivé pour me joindre au groupe et je ne regrette pas. Je te confirme, j’ai bien fait de choisir le hand quand j’étais jeune sinon j’aurai passé mon temps sur le banc… Nous passons des moments formidables avec de belles rencontres aussi et un moment de convivialité à la fin de l’entraînement. J’ai vraiment hâte de retrouver toute l’équipe.

As-tu autre chose à rajouter, ou un message à faire passer ?

Tout d’abord dans le contexte actuel, je pense très fort à tous les petits commerces qui ont dû fermer leurs portes, je pense aussi au personnel soignant qui se bat tous les jours contre ce virus.
J’espère vous retrouver tous au plus vite derrière les couleurs de l ASMB. Prenez soin de vous et de vos proches.
Je souhaite aussi en tant que mère que Pierre-Tho réussisse dans son investissement pour l’ASMB.

Merci pour ton investissement, en espérant que celui-ci perdure longtemps, nous espérons te revoir bientôt au bord d’un terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *